The Dried Sun Burnt Worms Language 2008/2016: est une installation  constituée de différents caractères ou idéogrammes confectionnés avec des vers séchés recouverts de feuilles d'or.

"J'ai commencé cette pièce en 2008, en ramassant au hasard  des vers séchés et brûlés par le soleil lors d' un séjour en été à Beverly Shores, Indiana USA, intéressée au départ par leur formes puis par leur constitution: mémoire météorologique  de cette  région des Etats Unis . En effet l'été de violents orages  s'y produisent  et sont  fréquemment suivis de pics d'importantes chaleurs , c'est ainsi que les vers sortis de terre et n'ayant pas eu le temps d'y retourner une fois l'orage passé, sèchent littéralement sur place.

Quand je suis revenue en France en 2008, je les ai recouverts, emmaillotés  avec des feuilles d'or. Puis en 2016 lors d'un autre séjour à Chicago ,au mois d'Août, j'ai continué à en collecter, afin d'obtenir assez de caractères pour constituer un alphabet. Ainsi se transforment-ils en objets précieux aux origines à la fois terriennes et  célestes , idéogrammes d’un alphabet sacré alliant  par définition le terrestre au  cosmos  .

Pour cette installation, j'ai demandé aux spectateurs d'écrire, en utilisant ces caractères  définis  comme alphabet appartenant au langage des vers, leur nom."

Cette installation a été présentée au cours  de l'exposition Building Time à l'espace  MOSNART à Chicago en septembre 2016.

The Dried Sun Burnt Worms Language  is created with characters or ideograms. I started this piece seven years ago by picking up dried, sun burned worms while I was in Beverly Shores, Indiana. I simply picked them up because of their shapes, and when i realized they were worms, I was even more interested because they definitely belonged to Chicago in carrying its' weather memory. When I returned to France I covered them in gold leaf to reinforce . For this  installation I will the  viewer  to write their own name by picking up different worms and using them as the alphabet.

 
 

Cerceau de cheveux. 2016  Pièce constituée de  cercles de cheveux de l'artiste collectés sur une brosse cylindrique pendant l'année 2015 puis cousus entre eux puis adaptés à un cerceau de 60cm: reste d'un abat-jour.