«Dos à Dos»-2019: 290cmx 220cmx75cm-fer-tissu-néon flex led-vidéo en boucle-enceinte-

Telle une mise en abîme, cette pièce a été présentée, au cours de l'exposition "Partie de /Part Of(f)", à l’intérieur d’un volume de tentures noires en forme de quartier respectant les arêtes de la structure du toit hexagonale de la salle d’exposition où les visiteurs sont invités à entrer. Elle est composée de deux structures similaires rappelant les figures des diagrammes circulaires. Semblables bien qu’antagonistes ces deux volumes triangulaires sont posées l’un sur l’autre par leur base incurvée: ils résistent à leur mouvement de balancement initial et tiennent en équilibre par un point de jonction aimanté. 

L’élément inférieur a été recouvert de voile transparent blanc cassé où un cercle de 30 cm de diamètre a été évidé de part et d’autre, deux néons de couleur blanche en  soulignent les courbes. Tandis que l’élément supérieur, lui, est recouvert d’un coton noir et opaque sur lequel, en analogie, une vidéo de mon échographie cardiaque est projetée. En boucle, cette image en mouvement vient s’opposer à l’immobilisme inéluctable des deux éléments sans lequel l’équilibre de l’ensemble ne peut exister. 

Still/life 2019:  500cmx 280cmx 100cm- Feuilles séchées-fils-tarlatane-néon flex led-plexiglass-film sans tain-variateur électrique- Cette pièce se compose de feuilles mortes de platane contenues entre deux pièces de tissu en tarlatane (tissu utilise communément pour renforcer un vêtement) cousues et assemblées entre elles formant un filet. Un néon “Still Life” de couleur blanche, est placé  en arrière plan, si le terme «Still» reste allumé constamment, «Life» ne cesse de clignoter. Ainsi décomposé, les traductions de ce signe lumineux deviennent multiples de «nature morte», à «toujours en vie» ou bien encore à «vie tranquille» etc. Tout comme un filet de pêcheur, cette pièce aux liens fragiles s’entretient: demande à être réparée, renouée, à chaque exposition. Au fil du temps certaines feuilles se décomposent laissant apparaître uniquement leur matrice d’origine, témoignant de ce passage entre “est” et “a été”.

"Face Cachée",vidéo présentée au cours du festival "Instants Vidéo" à la Friche à Marseille, est composée , entr'autre de plans séquences sur le début de la confection du filet composant  l'installation "Still-Life". Les résidus de tarlatane, laissés par les formes  des feuilles de platane en négatif, ont été réutilisées  pour l'installation Effeuillées, associant ainsi les deux installations en devenant leur  mémoire respective.

Effeuillées : 2m20x1mx1m/ 2017- Tarlatane - fer - bois -interrupteur optique--: 2m20x1mx1m .projecteur diapositivesCet ouvrage repose sur une double déconstruction car composé de traces en négatif  inscrites dans de la tarlatane  des feuilles fanées de platane ramassées au sol et ayant aussi servies à la composition de l'installation Support Espace aux Feuilles . Une fois 5 pans achevés ,  ils ont été rassemblés  pour former un volume rectangulaire. De part la transparence du tissu et sa composition voisine de la dentelle rendue par l’absence des feuilles, la projection d’une diapositive de griffures rouges apparaît-elle en 3 D. Dans cette installation l’aspect tridimensionnel d’«Effeuillées» est rendue par sa structure propre et paradoxalement par l’absence de l ‘objet initial et de son empreinte laissée par son vide permettant à la projection de traverser la structure. « Alors la forme fait sens »  son absence devenant sa mémoire.

 

“L’Ere du Kaleidoscopic”- 2019: 183cmx 120cmx25cm-papier-crayon-carton- film miroir-verre- 2019-

 Cette pièce est construite comme un château de cartes où celles-ci sont remplacées par le portrait de mon père au crayon  sur papier et carton. Elles sont semblables par le sujet mais différentes par l’objet puisque la date d’exécution du dessin change à chaque fois entre les mois de juin, juillet et août 2018. Les 5 bases constituant la pyramide sont en verre brut. Outre un rendu plus minéral, l’emploi de cet élément renforce l’équilibre de la structure: sa rigidité nivelle les cartes mais y ajoute aussi en opposition, d’autres propriétés comme celles d’être cassable et coupant. Le papier cristal posé sur les portraits protège et à la fois éloigne le dessin. Un film miroir collé au dos des cartes, renvoie, tout comme le verre, la lumière et donne à l’ensemble un air de kaléidoscope. Ainsi la force de gravitation : l’ici-bas, de par son architecture de château  de cartes, rejoint l’au delà du céleste.

“Infinitif”-2019: plexiglass-film miroir-corde-bois-néon flex led-75cm x350mx 75cm-se compose d’un cube en plexiglass de 75cmx75cm recouvert d’un film miroir sans tain. Y est suspendue, de sa base, une échelle en corde dont les barreaux en bois sont soulignés par une bande de néon led, se réfléchissant, ainsi, dans l’infini. Pour cette pièce  la corde à bateau utilisée appartenait au bateau à voile de mon père.

Polyèdre Nativité Isocèle : Fer- Néon - 2m60x2m60x4m-2017 . Cette figure inspirée par  le polyèdre dans Melencholia De Dürer est ici posé au sol par l'une de ses arêtes .  Ses mesures  se référant au nombre d'or lui permettent de rester en équilibre . Les mesures du néon sont  calquées sur celles du triangle de base du polyèdre, alliant ainsi  surface plane et volume, le triangle  néon agissant comme une mémoire de la forme tridimensionnelle du polyèdre. 

 “Peaux de Cladodes”- 2019: 50cmx50cmx10cm-cactus-cadre avec Marie Louise-  Est  une série composée de cactus en voie de décomposition  dont j’ai séché et tanné les différentes couches, rappelant l’écorce lunaire. 

Voyeur 2018:  photographie 30cmx40cm -broderie sur bandeau de coton noir 1,5mx 0,07 m . L'inscription sur le bandeau bouscule ici le rapport signifiant / signifié du bandeau sur les yeux, mettant en parallèlle  les définitions de voyeurisme , anonymat , absence du regard  mais aussi présence unique  du regard.

Miroir Défléchissant: Installation 2016:-cerceau à broder de 30cm -mur  blanc-lampe liseuse  sur pied  de 1m70 de haut. Allumée en alternance  à l’aide d’un minuteur. le mot lunatique est écrit à la mine sur le mur à l’intérieur du cercle.

 Cette installation est construite autour de l'opposition ombre/lumière fondatrice d'images, d'espaces. Ici, la projection d'une surface ronde lumineuse délimitée par un tambour à broder sur un mur  dans la pénombre donne l'illusion d’un miroir où la mémoire représentative n'est plus réflective. 

Noir Dedans Noir Dehors 2018 : Diptyque de 150cmx100cm  coton - fil à broder- Dans cette pièce où les deux morceaux la constituant  sont travaillés à l'identique avec les mêmes matériaux: la notion de Dehors  renvoie à celle de Dedans et vice versa et ainsi perdent -elles leur sens .

 

Tombée du Ciel- 2017-: Photographie sur forex - moteur  220v- fil led Néon -piles-2017 Sur la photographie  en Noir et blanc :un enfant des années  50 danse avec son nounours et  un  fil néon led  révèle le dessin de la constellation de la grande ourse. Dans cette pièce  mémoire individuelle rejoint  l'universel. La  pièce tourne sur elle même grâce au moteur  rotatif 2,5 rpm.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Manuphasées . Tryptique 3x 43cmx53cm-photos montage sur calque /2015.

Assemblage de deux photographies identiques d'une main  sur papier calque. Ici le calque amène le dédoublement de la main, rappelant la division cellulaire, ce phénomène de  "reproduction".

 

L'Habit :2017 : Néon  de couleur blanche- fer - plexiglass - coton  :78 cmx 35cmx10cm/ exposé en 2004 à la chapelle d e Celles puis en 2006  à la chapelle des Pénitents à Aniane où il a été  cassé . Puis réparé et mis dans une structure métallique sur roulettes et protégé par du plexiglass, cette pièce a été réexposée en 2008 au village des arts d'Octon. Dernièrement, la structure a été  recouverte d'une housse de coton noir et exposée en 2017 à la chapelle des Pénitents de Clermont l' Hérault : au loin le néon est invisible, c'est seulement en s'approchant que l'inscription se révèle.